www.e-retention.fr

www.e-retention.fr

H2L  www.e-retention.fr

H2L www.e-retention.fr

 Nom commercial : www.e-retention.fr

ACTIVITE
Site marchand : e-retention.fr de la société H2LOIRE Sarl proposant les produits pour la protection environnementale professionnelle : bacs de rétention, absorbants, armoires de sécurité ….

CIBLE
Tous les professionnels, artisans ou sociétés PME/PMI, grand groupe, collectivités (mairie, piscine, déchetterie, école ….) qui utilisent des liquides polluants, en référence à l’arrêté ministériel du 2 février 1998 sur le stockage de liquides polluants, aux différents label ( IMPRIM VERT, LABEL du secteur AUTO, ECO PRESSING ……), et/ou en conformité avec la norme environnementale ISO 14001.

SECTEUR GEOGRAPHIQUE
France Continentale

PRODUITS VENDUS

De manière générale, les produits proposés proviennent d’une sélection de fournisseurs de préférence de proximité (locaux ou nationaux) dont le sérieux, la méthode de fabrication et de travail ont été prouvés. L’objectif est d’avoir un réel partenariat, une relation de confiance avec ses fournisseurs. Il ne s’agit pas de chercher le meilleur coût au détriment de la qualité ou sur le dos d’un tiers. De même il s’agit d’intégrer la notion de développement durable et d’installer la notoriété de la société H2LOIRE et
sa boutique e-retention dans la durée.

BACS DE RETENTION

Les bacs de rétention sont destinés à un usage interne ou en tout cas sous-abri. L’idée est de contenir la fuite éventuelle d’un liquide polluant stocké afin qu’il n’atteigne pas la nappe phréatique et pollue le réseau d’eau que nous utilisons pour notre consommation, et le sol duquel provient notre alimentation.
Ainsi sans toit, en cas de pluie, le bac de rétention serait rempli et ne pourrait plus faire office de contenant « tampon » en cas de fuite.

Il existe une règle définie dans l’arrêté ministériel du 2 février 1998 concernant le volume de rétention requis selon le volume de produit stocké sur un même bac de rétention.
On distingue tout d’abord le seuil de 800 l pour le stockage de liquide polluant sur un même bac.
De manière générale, la règle définie un volume de rétention de 50 % du volume total stocké avec un minimum de 100 % du plus gros contenant.
Exemple : stockage d’un cubi de 1000 l + 1 fût de 220 l – volume total : 1220 l – volume du bac de rétention requis : 1000 l car en cas de fuite du cubi, c’est la totalité du cubi qui va fuir.
Au-delà de 800 l de volume stocké, le volume du bac de rétention doit contenir 50 % du volume global stocké (toujours avec un minimum de 100 % du plus gros contenant) pour les inflammables.
Pour les autres produits, un volume de rétention de 20 % du volume total stocké avec un minimum de
800 l est suffisant. En cas de doute sur le caractère inflammable ou non du produit stocké, privilégier la solution de 50 % du volume total stocké.

Les bacs de rétention sont destinés au stockage de fût de 60 l, 120 l, 220 l, ou cubi de 1000 l. les cuvettes de rétention dont destinés au stockage de petits bidons et/ou flacons. Ils sont souvent utilisés dans les laboratoires ou dans les blanchisseries, imprimeries, écoles … .
En général on stocke sur des caillebotis amovibles qui sont sur le bac ou la cuvette. Les raisons en sont les suivantes : avoir une charge admissible uniformément répartie pour les charges lourdes, pour ne
pas poinçonner le fond du bac avec une charge mal répartie, pour avoir un stockage de niveau (il est plus aisé d’avoir un engin de manutention pour poser les fûts ou cubi sur un caillebotis qu’au fond du
bac), et enfin afin que le contenant ne soit pas souillé et baigne dans le liquide polluant en cas de fuite.
Les plateformes en rétention permettent de transvaser et de manipuler des liquides polluants sans risque de fuite au sol. Leur faible hauteur permet de monter un fût sur diable et de marcher dessus.
Les bacs de rétention peuvent être aménagés sur des rayonnages pour un stockage sur plusieurs niveaux, ce qui permet de rationaliser la surface de stockage. E-retention est en mesure de proposer des bacs à encastrer sur votre rayonnage existant, soit l’ensemble complet de rayonnage et bacs de rétention. Ceci aussi bien pour des charges légères, que pour des charges semi-lourdes ou lourdes.

MATERIELS DE SECURITE

Selon la loi du 9 avril 1898 sur la réparation des dommages, prenant le relais du Code civil, l’employeur est civilement responsable des accidents survenus dans son entreprise. Il y a présomption de responsabilité de l’employeur fondée sur le risque professionnel.
Veiller à la sécurité d’autrui est un devoir qui s’impose à tous et bien sûr en premier lieu au chef d’entreprise vis-à-vis de ses salariés. L’expérience montre combien l’accident grave est traumatisant,
pas seulement pour le blessé, mais pour l’entreprise toute entière. Agir en sécurité, c’est se prémunir contre le risque de ce traumatisme.
Nous proposons une large gamme d’armoires de sécurité, et de matériels de sécurité complémentaires (douche, lave oeil, bidon, fût …) adaptés pour le stockage ou la manipulation de produits chimiques, destinés aussi bien aux entreprises qu’aux collectivités.
Cependant, dans la mesure du possible, il est recommandé de n’employer que les quantités minimales de substances chimiques compatibles avec l’opérateur qui en nécessite l’emploi.

Les douches et laveur d’yeux sont indispensables sur le lieu de travail, pour la sécurité des salariés lors d’un risque de projection de produits dangereux, liquide ou solide. Leur accès doit être aisé et signalé clairement. E-retention propose des douches et/ou laveur d’yeux à raccorder au réseau d’eau potable de l’entreprise, ou des solutions autonomes et mobiles, pourvues de solution saline stérile à 0,9 %.
Pour des raisons de sécurité comme un risque incendie, d’explosion ou d’intoxication, les liquides dangereux doivent être stockés et manipulés dans des récipients de sécurité adaptés.
Pour le transport de liquides dangereux seuls les matériels agrées peuvent être utilisés. Ils garantissent une fabrication respectant des normes de sécurité très strictes, et un contrôle régulier aussi bien du
processus de fabrication que du matériel émis sur le marché. De même par mesure de sécurité, les déchets inflammables doivent être stockés dans des poubelles sécurisées avec un agrément FM ou CNPP pour éviter tout risque d’incendie. Elles sont conçus pour étouffer un début d’incendie, et le
contenir.

Dans le même état d’esprit, e-retention propose des armoires en polyéthylène multi-usages pour le stockage en intérieur ou en extérieur d’extincteurs, de lances incendie, d’appareils respiratoires, d’équipements chimiques ou absorbants, à disposer à proximité de la zone de danger.
Les produits inflammables en raison de leur risque de combustion, doivent être stockés dans des armoires pour produits inflammables. Leur coloris jaune correspond à la signalétique pour les produits inflammables, et leur construction par double paroi avec un vide d’air entre chaque paroi permet
de stocker des produits inflammables de catégorie 3 selon l’INERIS (dont le point éclair* est compris entre 23°C et 60 °C).

Les armoires pour produits corrosifs ont une signalétique bleue et sont équipées de surétagères en polyéthylène. Il est recommandé de ne pas stocker d’acide et de base sur un même bac de rétention, ce qui risque en cas d’incompatibilité entre les produits, de provoquer une réaction
chimique qui peut être néfaste et explosive, en cas de fuite.

*température minimale à laquelle le liquide produit des vapeurs inflammables.

ARMOIRES POUR FUTS ET CUBITAINERS

Les armoires pour fûts et cubitainers sont destinées à un stockage externe, mais peuvent être aussi bien installées à l’intérieur ou sous abri. Les règles de stockage en rétention applicables sont identiques à celles pour les bacs de rétention, relatif à l’arrêté ministériel du 2 février 1998.
On distingue les armoires de faible capacité, jusqu’à 1 cubi de 1000 l pour lesquelles on retrouve les 2 finitions : acier et polyéthylène. Mais au-delà de cette capacité, seuls sont proposées les armoires en acier.
Les armoires de grande capacité sont prévues pour un stockage sur 1 ou 2 niveaux. De nombreuses options sont disponibles en fonction du type de produits stockés et la configuration désirée : isolation, maintien hors gel, éclairage, supports pour un stockage horizontal, rehausse pour le soutirage, sans porte ….La capacité de stockage est aussi en fonction du besoin du client.
Pour de grandes capacités (à partir de 8 palettes de dim. 1200 x 1200 mm), les armoires peuvent être posées en vis-à-vis et coiffées d’une voûte, ce qui les transforme en magasin de stockage. Le raccordement et les éléments d’étanchéité sont à installer sur site chez le client. Mais dans le cas d’installation de ces grandes armoires, il faut vérifier un certain nombre de points techniques auprès du destinataire comme la réalisation au préalable d’un génie civil adapté, et de niveau, la disposition d’engin de manutention pour l’intervention de montage, et le dégagement de l’aire d’installation pour l’accès au déchargement.

ENTREPOTS DE STOCKAGE

Les entrepôts sont aussi destinés à un stockage externe, et permettent un stockage polyvalent de bidons, pots, et/ou fûts de 60 l ou 200 l. Ils peuvent aussi bien servir à la collecte de déchets ménagers ou de déchets d’équipements électriques et électroniques en déchetteries, que de local de
stockage et de manipulation de produits dangereux dans une entreprise ou une université.
Les entrepôts sont proposés livrés en un module simple ou en module double ou triple à raccorder sur site pour en augmenter la capacité de stockage. Le plancher est constitué de cuvettes de rétention avec caillebotis amovibles type plancher en rétention.
Un grand nombre d’options sont proposées en fonction du type de produits stocké et de la finalité de l’entrepôt : isolation, maintien hors gel, éclairage, ventilation électrique, barre anti-panique, bloc issue de secours, rampe d’accès, éclairage, détection – extinction incendie, plan de pose caillebotis, cuvettes de rétention supplémentaires …..

CUVES POUR HUILE & CARBURANT

Les cuves proposées conviennent aussi bien au stockage d’huile neuve, d’huile usagée que de carburant type fuel ou gasoil. Selon la législation nationale et plus précisément le Code l’environnement, Titre 1er, Nomenclature des Installations Classées pour le cas du stockage non enfoui, les récipients ou réservoirs doivent être équipés d’une enveloppe secondaire étanche, résistante au feu et conçus de telle sorte qu’il soit possible de se rendre compte de toute perte d’étanchéité de
l’enveloppe intérieure.
Mais l’homologation ADR pour le transport de matières dangereuses respecte une législation européenne qui n’impose pas de cuve double paroi.

Contraintes liées à l’utilisation d’une cuve de transport hydrocarbures :

o Toute personne participant au transport ou à la manutention des GRV (Grand réservoir Vrac) doit avoir suivi une formation de base portant sur le transport de marchandises dangereuses.
o Tout véhicule transportant un GRV doit disposer d’un extincteur portatif adapté aux classes d’inflammabilité A, B et C, d’une capacité minimale de 2 kg de poudre. Cet extincteur doit être facilement accessible pour l’équipage.
o Les GRV métalliques, en plastique rigide ou composite doivent être inspectés par une autorité compétente (APAVE, BVT, LNE) : Tous les 2,5 ans en ce qui concerne l’état extérieur et le bon fonctionnement de
l’équipement de service.
Tous les 5 ans en ce qui concerne la conformité au modèle type, y compris le marquage, l’état intérieur et extérieur, le bon fonctionnement de l’équipement de service.
Cette inspection permet ainsi la prolongation de la validité de l’homologation.
o Tout GRV métallique ou composite doit satisfaire à une épreuve d’étanchéité tous les 2,5 ans.
o Enfin la durée d’utilisation admise pour le transport de marchandises dangereuses est de 5 ans à compter de la date de fabrication pour les GRV en plastique rigide et GRV composite avec récipient intérieur en plastique.

Les GRV doivent disposer d’un marquage comprenant :
1. Marquage principal : n° d’homologation du GRV.
2. Marquage supplémentaire : Identification du GRV et signalétique de manutention.
3. Marquage matière dangereuse : n° ONU et pictogramme de danger.

Les cuves peuvent servir de station de distribution en y rajoutant une pompe manuelle ou électrique.
Dans le cas de la pompe électrique, pour respecter l’homologation ADR de la cuve, la pompe doit être transportée démontée.

Les cuves pour essence, étant donné leur caractère plus inflammable, avec un point éclair au dessus de 55°C, suivent une autre réglementation, avec des contraintes plus strictes concernant la construction des cuves. Cependant jusqu’au seuil de 333 l, aucune contrainte n’est imposé concernant les caractéristiques de construction des contenants pour essence, ni pour le stockage, ni pour le transport.

GAMME HIVER

Certains produits sont spécifiquement destinés à la période hivernale lors de l’enneigement et/ou du gel. Les bacs à sable et les épandeurs à sel et/ou sable permettent de sécuriser les voies autour et au sein du site de travail.
Cependant les bacs à sable ou sel peuvent aussi servir toute l’année de contenants pour des absorbants granulés ou poudre, à répandre sur le sol en cas de fuite accidentelle de liquides polluants.

MANIPULATION DES LIQUIDES POLLUANTS

e-retention propose une gamme complémentaire pour la manipulation de liquides polluants :
accessoires pour fûts, bacs à vidange, bacs pour le stockage de batteries, des outils de manutention pour fûts, des diables et chariots en rétention.

PREVENTION ET TRAITEMENT DES POLLUTIONS

Afin de prévenir la pollution, il est préférable lorsqu’il est possible d’utiliser les produits les moins nocifs possible (aussi bien pour l’utilisateur que pour l’environnement) comme d’utiliser des produits d’entretien écologique plutôt que des produits chlorés ou acides.
Dans le même esprit, les bacs de rétention souples servent à protéger le sol lors du dépotage d’un camion. Ils peuvent aussi servir à un stockage occasionnel.
Il est recommandé d’avoir près des aires de stockage, de manipulation de liquides dangereux, et autour des machines, des absorbants pour contenir et récupérer les liquides polluants en cas de fuite.
Il existe soit des absorbants polypropylènes soit des absorbants granulés. Leur choix dépend des habitudes de manutention de la société, de l’utilisation (extérieur / intérieur), du type de produit à traiter, et du coût de traitement. En effet les absorbants prennent les caractéristiques des produits absorbés et leur recyclage doit être spécifique au produit polluant. De manière générale, la collecte de ses déchets spécifique se fait pas des sociétés spécialisées qui vont facture soir au volume collecté soit au taux de cendre généré.

CONTENANTS POUR LIQUIDES

Pour compléter l’offre, e-retention propose une gamme de contenants pour liquides : jerricans, bidons, fûts, citerne …

 www.e-retention.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.